Rapports publics concernant l'aquaculture

Dans le cadre du Programme de réglementation de l’aquaculture de la Colombie-Britannique (PRACB), le ministère des Pêches et des Océans (MPO) fournit aux intervenants et au grand public des renseignements et des données en temps opportun sur le rendement environnemental et opérationnel de l’industrie aquacole en C.-B.

Le MPO a adopté une approche réglementaire qui garantit que l’industrie dirige ses activités d’une manière durable qui réduit au minimum les répercussions de l’aquaculture sur les stocks sauvages, tout en simplifiant les exigences réglementaires que doit respecter l’industrie. Une augmentation de la responsabilisation par l’intermédiaire de rapports publics, la mise en œuvre de nouveaux processus réglementaires et une surveillance approfondie de la conformité aideront le MPO a atteindre cet objectif.

Photo : Le bateau Salmon BayConformément au Règlement du Pacifique sur l’aquaculture, qui est entré en vigueur le 19 décembre 2010, des conditions de permis ont été établies pour chaque secteur aquacole. Ces conditions expliquent clairement les obligations de chaque détenteur de permis ainsi que les normes et les protocoles en matière d’exploitation d’installations aquacoles. Les détenteurs de permis doivent consigner des données et des renseignements dans plusieurs catégories, comme la santé du poisson, les activités d’exploitation, les interactions avec les mammifères marins et les évasions de poissons, et ils doivent les divulguer au MPO.

Afin d’assurer l’exactitude des données, les renseignements fournis chaque trimestre ou chaque année par l’industrie seront généralement publiés trois mois après leur réception. Lorsqu’il est possible et approprié d’aviser le public plus rapidement (c.-à-d. les rapports déclenchés par un événement comme une évasion de poissons), des données seront publiées dès que possible.

Tous les renseignements publiés dans le présent site Web sont conformes à la Loi sur l'accès à l'information et à la Loi sur la protection des renseignements personnels du Canada. Par conséquent, les renseignements personnels et les renseignements financiers ou commerciaux confidentiels ne seront pas publiés.

Les rapports publics permettent aux Britanno-Colombiens d’avoir confiance en les activités menées par l’industrie aquacole et en la façon dont cette industrie est réglementée, et l’accès aux données permet aux consommateurs de prendre des décisions éclairées. Le processus réglementaire simplifié dans le cadre du PRACB aide l’industrie à mener ses activités de manière efficace et permet aux détenteurs de permis de centrer leurs efforts sur l’élevage de produits de qualité.