Plan de leçon : Composition d'une chanson sur le thème d'un cours d'eau

Aperçu des ressources et du matériel requis

Aperçu du plan de leçon

Résultats d'apprentissage prescrits et composantes du programme d'études

Musique 6e

Pensées, images et émotions

  • utiliser les éléments rythmiques, mélodiques et expressifs pour exprimer une gamme de pensées, d'images et d'émotions lorsqu'il interprète des pièces de répertoire
  • faire appel aux éléments expressifs pour créer ses compositions

Contextes (personnel et social)

  • utiliser les habiletés et les comportements qui conviennent à une gamme d'expériences musicales, manifestant ainsi :
    • sa connaissance des comportements à adopter, comme auditeur ou interprète
    • ses aptitudes d'interprète
    • son respect pour les contributions d'autrui
  • se montrer responsable, vis-à-vis de lui-même et du groupe, dans diverses situations d'apprentissage de la musique
  • analyser son propre travail et celui d'autrui en se fondant sur des critères établis
  • cerner les perspectives de carrière et les occasions d'enrichissement personnel dans le domaine de la musique

Contextes (historique et culturel)

  • comparer des musiques provenant de contextes historiques et culturels différents
  • dégager différentes raisons pour lesquelles on compose de la musique
  • composer une musique pour une fonction précise
  • témoigner du respect pour les musiques provenant de divers contextes historiques et culturels

De l'aide peut être mise à votre disposition

Veuillez vous adresser au coordonnateur de l'enseignement de votre région responsable du programme Au fil de l'eau ou à un conseiller communautaire de Pêches et Océans Canada ou encore composez le (604) 666-6614 et demandez si un est disponible dans votre région pour vous assister dans cette activité.

Aperçu du plan de leçon

Aperçu de l'activité

Dans le cadre de cette activité, les élèves visitent un cours d'eau et s'inspirent de cette visite pour composer une chanson. En écoutant un CD enregistré par des élèves de la région de Victoria ayant accompagné l'auteure-compositrice-interprète Holly Arntzen, ils se rendent compte qu'eux aussi peuvent créer une oeuvre musicale! La première étape de cette activité consiste en une sortie éducative à un cours d'eau. Les élèves décrivent l'endroit visité en notant leurs observations dans un "journal de la nature", en racontant une histoire ou en dressant une carte géographique. La sortie éducative doit être suivie d'autant d'activités de recherche et d'étude du milieu rivulaire (du cours d'eau ou des rives) que l'horaire le permet. Une fois que les élèves connaissent bien l'endroit visité, ils composent une chanson soit individuellement, soit dans le cadre d'un projet commun à la classe.

Temps approximatif requis

Aperçu des ressources et du matériel requis

Écoutez à "Oh, I'm a Salmon" (mp3) Le « Oh, je suis un Saumon » la chanson est écrite et est exécutée par les étudiants à l'école élémentaire Stoney Creek, Burnaby.

Autre matériel requis

Ressources supplémentaires et activités d'enrichissement facultatives recommandées

(p. ex. sites Internet, guides pédagogiques, lectures libres, bandes vidéo et audio, affiches et dépliants, sorties éducatives) :

Description de l'activité

Éléments à rechercher

Matériels :

Temps nécessaire

Une leçon, plus du temps consacré au suivi après la sortie éducative

Degré de difficulté conceptuelle :

Faible

Suggestions pour l'évaluation :

Examinez les documents de travail des élèves et surveillez leurs discussions en classe, afin de vous assurer qu'ils sont bien en mesure d'observer et de décrire divers phénomènes naturels.

Introduction

Recherche et discussion

Récapitulation

Discutez ensemble des similitudes et des différences entre leurs observations et les choses qu'ils s'attendaient à voir. Au besoin, posez-leur des questions comme

Règles concernant les sorties éducatives sur l'habitat du saumon

Ces activités complètent bien celles des unités portant sur les oeufs, les alevins et les fretins, particulièrement si votre salle de classe possède un réservoir d'incubation et si vous projetez de relâcher les fretins dans un cours d'eau ou un lac.

Matériels:

Un exemplaire du document 11.1, intitulé Règles concernant les sorties éducatives sur l'habitat du saumon, pour chaque élève

Temps nécessaire

Un cours

Degré de difficulté conceptuelle

Faible

Suggestions pour l'évaluation

Surveillez les discussions des équipes et de l'ensemble des élèves, afin de vous assurer qu'ils sont bien en mesure d'expliquer toutes les règles concernant les sorties éducatives.

Préparation

Passez en revue le règlement éventuel de votre école en matière de sécurité des élèves dans le cas de sorties près d'un cours d'eau et assurez-vous que les précautions adéquates sont prises. Certains cours d'eau ou lacs risquent de poser un danger pour les jeunes enfants, notamment s'il y a présence d'un courant rapide, de roches glissantes ou de rives instables.

Recherche et discussion

Composition d'une chanson

Procédez avec les enfants à une séance de remue-méninges pour :

Composition de chansons à deux

drawing of eagles

Demandez aux élèves de travailler en équipes de deux. L'un des enfants songe à une nouvelle question à poser au capitaine, et l'autre donne la réponse. Intervertissez les rôles et répétez l'exercice. Créez ensemble de nouvelles paroles pour le reste du premier couplet. Consignez les idées. Il se peut que certains élèves doués pour la musique trouvent des paroles qui comptent le bon nombre de vers. Ceux qui aiment chanter peuvent se produire devant le groupe en chantant les nouvelles compositions.

Description du lieu préféré

Niveau primaire

Journal de la nature

Le journal peut servir à consigner l'histoire d'un lieu ou d'une personne. C'est le fruit de recherches personnelles. Armés d'un journal, les enfants portent davantage attention au monde qui les entoure et aux sentiments qu'ils éprouvent à son égard. Plusieurs naturalistes de renom, depuis Charles Darwin jusqu'à Robert Bateman, ont tenu un journal.

Il existe trois types d'entrées de journal :

  1. Écriture libre dans un cadre naturel. Donnez aux enfants le temps d'écrire ce qu'ils voient et ce à quoi ils pensent.
  2. Sujets suggérés. Servez-vous de cette technique pour inciter les élèves à se concentrer sur leur lieu préféré. Orientez-les en posant des questions telles que : Quel est ton lieu préféré et pourquoi? Qu'est-ce que tu montrerais à ton ami si vous alliez tous les deux faire une promenade à cet endroit? Comment cet endroit agit-il sur ton humeur? Avec quels animaux et plantes partages-tu cet endroit? Quels sont les profils et les rythmes de ce lieu? Quel genre de lieux détestes-tu? Pourquoi? Imagine-toi en train de passer une année entière à cet endroit.
  3. Sujets obligatoires. Les questions présentées ci-dessus peuvent devenir le sujet obligatoire de l'entrée de journal. Les écrits deviennent ainsi une façon d'évaluer l'apprentissage. Cette technique peut également se révéler utile pour faciliter la discussion, puisque chaque élève doit répondre à la même question.

L'objectif global consiste à aider les élèves à observer et à tenir un journal tout au long de leur vie. Il importe de maintenir l'équilibre entre la nécessité d'enseigner quelque chose aux élèves et celle de leur laisser observer et réfléchir à leur gré.

Documents à remettre aux élèves

Document 11.1: Règles concernant les sorties éducatives sur l'habitat du saumon

  1. Suivre les directives données
  2. Rester avec les membres de son groupe
  3. Marcher; ne pas courir
  4. Ne jouer qu'aux endroits où cela est permis
  5. Ne pas s'éloigner du sentier
  6. Ne pas cueillir les plantes
  7. Ne pas déranger les poissons ou d'autres animaux
  8. Ne rien laisser derrière soi au moment du départ

Document 11.3: Étude de l'habitat du saumon (1)

Durant notre sortie éducative sur l'habitat du saumon, je m'attends à

voir
entendre
toucher
sentir

Document 11.4: Étude de l'habitat du saumon (2)

Durant notre sortie éducative sur l'habitat du saumon, je m'attends

je peux voir
je peux entendre
je peux toucher
je peux sentir

Documentation de référence

Sortie éducative sur l'habitat du saumon

Les cours d'eau et lacs de petite taille produisent la majeure partie des poissons de la côte ouest, y compris 6 espèces de saumons et plus de 80 espèces de poissons d'eau douce. Les poissons y frayent dans les eaux peu profondes, et de nombreuses espèces y passent un an ou plus, après leur éclosion. L'habitat du saumon peut facilement être endommagé par les activités forestières ou minières, par l'aménagement urbain ou industriel et par la pollution. Mais bon nombre de ces pratiques sont en voie de changer afin de protéger les cours d'eau et de revitaliser ceux qui ont été endommagés.

L'eau

À chaque stade de sa vie, le saumon a besoin d'eau propre, riche en oxygène, et dont la température se maintient entre 5oC et 10oC. Un cours d'eau sain pour le saumon offre des zones de courant rapide et des fosses profondes. Les eaux rapides passent sur les pierres, forment des rides et absorbent de l'oxygène. Les fosses profondes qui se forment près des berges d'un cours d'eau ou derrière les rochers, troncs d'arbre ou autres obstacles, permettent au saumon de se reposer du courant et de se cacher des prédateurs. Les eaux troubles contiennent des boues charriées qui risquent d'asphyxier les oeufs ou d'irriter les branchies des jeunes saumons. Les fretins y ont en outre plus de difficultés à trouver et à attraper leur nourriture.

Les jeunes saumons sont très sensibles aux polluants présents dans l'eau. Les produits chimiques domestiques comme les agents de blanchiment, le savon, l'huile ou la peinture peuvent leur être souvent fatals si ces produits sont déversés dans l'eau. De nombreux polluants pénètrent dans les cours d'eau par les égouts pluviaux, lesquels charrient l'eau de pluie ruisselant des surfaces pavées vers les cours d'eau environnants. Les polluants déversés dans les égouts pluviaux risquent également de tuer les saumons et autres animaux sauvages vivant dans les cours d'eau environnants.

Berges de cours d'eau ou de lacs.

Le lit de gravier d'un cours d'eau ou d'un lac à saumons se compose de cailloux et de pierres de différentes tailles. Les saumons ont besoin du gravier pour frayer, mais lorsque les alevins sortent du gravier, la présence de zones de courant ou de fosses est plus importante que celle du gravier. Les pentes et les tournants du cours d'eau jouent un rôle important dans la régulation du débit de l'eau et dans la réduction des risques d'inondation durant les tempêtes.

Les berges d'un cours d'eau absorbent les fortes pluies, puis elles les libèrent lentement dans le cours d'eau. Les marais et terrains marécageux absorbent eux aussi les pluies; ils préviennent ainsi les inondations et retardent l'assèchement des cours d'eau et des lacs en période de chaleur. Les buissons et les arbres poussant le long des berges d'un cours d'eau ou d'un lac gardent l'eau fraîche et ombragée durant l'été, stabilisent les berges et offrent un abri aux saumons. Les insectes vivant dans la végétation des berges tombent dans l'eau et servent de nourriture aux saumons. Pour protéger les berges, la loi interdit toute construction ou exploitation forestière près des cours d'eau.

Nourriture

Les fretins attrapent les petits insectes qui flottent près d'eux. À mesure qu'ils se développent, les saumons attrapent des chenilles ou insectes de plus en plus gros qui tombent dans le cours d'eau ou le lac, ainsi que les éphémères ou les perles qui pondent leurs oeufs sur la surface de l'eau. Lorsqu'ils deviennent suffisamment gros, les saumons peuvent se nourrir de poissons plus petits.

Les humains

Les humains perturbent les berges et la faune des cours d'eau ou des lacs lorsqu'ils retirent la végétation des berges, détournent le cours de l'eau, polluent l'eau ou construisent des quais. Les gens causent parfois l'érosion des berges par leurs jeux ou en conduisant leurs véhicules sur les rives des cours d'eau ou des lacs. Ils risquent alors d'écraser les oeufs de saumon dissimulés dans le gravier ou de les exposer aux prédateurs à un stade où ils sont encore très vulnérables. Les gens ou leurs animaux de compagnie troublent parfois la quiétude des saumons géniteurs dans les cours d'eau peu profonds ou laissent leurs déchets le long des berges ou dans l'eau.

Mais les humains peuvent également protéger ou restaurer les cours d'eau ou les lacs. De nombreux groupes ou particuliers agissent en qualité de gardiens de cours d'eau; ils répertorient les cours d'eau, surveillent l'hygiène du milieu, prennent des mesures visant à protéger les cours d'eau, et végétalisent et restaurent ceux qui ont été endommagés ou drainés. Les gens doivent prendre conscience que les cours d'eau appartiennent à tous et que chaque organisme contribue à la santé de l'écosystème.

Musique - Introduction

Introduction

Quelle expérience électrisante que de faire partie d'un ensemble musical harmonieux! C'est en tout cas ce qui se produit lorsque l'enseignant arrive à transformer chaque leçon de musique en concert : beaucoup de musique, quelques explications... et une transition parfaite d'une activité à l'autre. Pour enseigner les chansons, la principale activité consiste à faire chanter les élèves au son du disque compact en affichant les paroles sur le mur à l'aide d'un rétroprojecteur.

Vos leçons de musique doivent être axées sur l'écoute, le chant, le rythme et le mouvement. Si vous pouvez le faire, intégrez progressivement ces quatre éléments chaque fois que vous chantez ensemble. Les élèves devraient ainsi apprendre à écouter plus activement et à chanter avec plus d'assurance. De plus, ils acquerront un vocabulaire de rythmes et des moyens de les appliquer, tout en apprenant un répertoire de chansons et en découvrant le mouvement de la musique.

Vous trouverez dans le chapitre 1 les chansons dans la séquence où elles se trouvent sur le disque compact. Chaque chanson est assortie d'une ou de plusieurs activités présentées dans une séquence d'apprentissage. Une fois acquis, chaque concept peut être appliqué à plus d'une chanson.

Progression

music cartoon

Il se peut que vous préfériez commencer par les chansons les plus faciles à apprendre sur le plan musical. Les voici, par ordre croissant de difficulté :

Le chant

Pour enseigner une nouvelle chanson

Lorsque les élèves ont appris plus d'une chanson

Guillemot colombin (On les trouve au terminus du traversier)

Le vocabulaire du rythme

Rythme

1
Ba

1
Bi

1
Bo

1
Bu

Notes

1 = queue - un battement cardiaque, le son que font vos pieds lorsque vous marchez.

1-1
Lily

1-1
Aubut

1-1
boit du

1-1
lolo

1-1 = deux queues reliées par une barre horizontale, le son que font vos pieds lorsque vous courez.

1
Du

&
 

1
calme

&
 

& = pause d'un temps. Aucun son. Si vous bougez, tenez vos pieds immobiles pendant la pause.

1
Faites

1
vos

1
jeux!

&
 

1 1 1 amp; = Trois pas, puis une pause d'un temps.

1-1
Bonjour

1
toi,

1-1
bonjour

1
toi

1-1
Tout ce

1-1
qui brille

1-1
n'est pas

1
or

Activités rythmiques

Séquences sonores

Jeu du mime

Écho

Ostinato

Mouvement de base

Mouvement d'interprétation

Petits trucs utiles

Ask the Boatman (Demande au capitaine)

Notes de Holly

J'ai vécu pendant quelques années près des rapides Arran, dans l'île Stuart, à l'embouchure du bras de mer Bute. En hiver, des vents de tempête transportant de l'air glacial de l'Arctique sont parfois canalisés dans le bras de mer Bute. Ils soufflent si fort qu'il est impossible de rester debout. Dans cette région de la côte Ouest, les marées remplissent avec force les chenaux étroits, créant des courants qui peuvent dépasser 26 km à l'heure. Les rapides Arran se transforment alors en une rivière rugissante qui change de direction. Ses énormes vagues stationnaires, ses remous et ses tourbillons de 30 à 40 pieds ont réussi à faire chavirer plus d'un bateau. Entraînés dans ce branle-bas, le hareng et la merluche servent de nourriture aux saumons, aux morues, aux phoques et aux otaries. Au printemps, des douzaines de pygargues à tête blanche se réunissent pour se délecter de l'abondante vie marine; les ours noirs errent sur les plages en quête de pouces-pieds, de crabes et de mollusques.

Je suis arrivée aux rapides le 20 août 1996... le jour de mon 43e anniversaire. Un aigle survolait la région, et l'une des longues plumes blanches de sa queue a tout à coup atterri sur la route. Stephen, mon mari, l'a prise dans sa main et me l'a donnée en me souhaitant bonne fête. Un an plus tard, Stephen explorait la tanière d'un couguar dans la forêt, non loin des rapides. À l'entrée du repaire, il a trouvé une deuxième plume d'aigle, qu'il m'a également donnée. Les Autochtones considèrent la plume d'aigle comme un objet sacré: elle donne à celui qui l'obtient la responsabilité de porter témoignage de ce qu'il voit.

Le jour où nous avons quitté la pointe Arran, nous avons demandé au capitaine du bateau-taxi de nous emmener une dernière fois dans les rapides. Jamais je n'oublierai la vue qui m'y attendait : une centaine de pygargues à tête blanche perchés dans les arbres vert sombre de la forêt le long du rivage.

Demande au capitaine

dessin de plumes d'aigle

Holly Arntzen / Stephen Foster

Couplet 1

Refrain

Couplet 2

Répéter le refrain

Écrit par : Dianne Sanford et Elizabeth Leboe. Traduit par : Johanne Raynault.