Les résultats de la nécropsie : Épaulard J34 de la population résidante du sud

Un épaulard mâle d'environ 18 ans désigné J34 a été retrouvé mort près de Sechelt (Colombie-Britannique), le 20 décembre 2016. J34 était un épaulard résidant du sud, d'une population inscrite comme étant « en voie de disparition » en vertu de la Loi sur les espèces en péril au Canada. Une autopsie a été réalisée pour déterminer la cause du décès de l’animal.

L’examen a révélé que l’animal présentait des lésions suggérant un traumatisme contondant à la face dorsale et un hématome indiquant qu’il était en vie au moment de la blessure et qu’il aurait survécu au traumatisme initial pendant un certain temps avant sa mort. Sur la base d'une évaluation qualitative, l'animal a été considéré en bonne condition physique et ne présentait aucune lésion ni aucune anomalie apparente pouvant avoir prédisposé cet animal à une blessure. Des tissus spécifiques ont été recueillis pour des tests supplémentaires.

Nous souhaite remercier la Première Nation Sechelt, dont les efforts et la collaboration ont été au cœur de la découverte de l'animal et ont permis de procéder à une autopsie réussie. Nous aimerions aussi remercier le ministère de l'Agriculture de la Colombie-Britannique (et, en particulier, Stephen Raverty, pathologiste vétérinaire qui a effectué la nécropsie), le personnel de l'Aquarium de Vancouver, ainsi que tous les employés et biologistes dévoués de Pêches et Océans Canada.

Les résultats de la nécropsie de l'épaulard J34 viennent s'ajouter à un corpus de connaissances toujours plus complet, qui aide à évaluer les menaces qui pèsent sur les épaulards résidants du sud, du point de vue de la santé de la population. Ces données nous permettent d'étudier les tendances, les pathogènes et d'autres indicateurs qui peuvent avoir une incidence sur leur survie.