Mise à jour concernant l’éboulement à Big Bar

1 mai 2020

Opérations en cours sur le terrain

Plus tôt cette semaine, les fortes crues printanières occasionnées par la fonte rapide des neiges dans la région ont fait entrave aux travaux sur le terrain. Les équipes en ont profité pour avancer les travaux dans d’autres secteurs, notamment l’installation des dispositifs d’ancrage qui serviront à suspendre les tubes pour la pompe à poissons pneumatique.

Le niveau de l’eau a redescendu depuis, et les travaux de construction de l’échelle à poissons en béton, qui guidera les poissons jusqu’à la pompe, ont repris. Les efforts sont désormais centrés sur l’achèvement de la base de l’échelle à poissons, pendant que le fleuve reste à un niveau acceptable.

Les opérations du traversier de Big Bar sont également suspendues depuis la semaine dernière en raison de l’élévation du niveau de l’eau. Les travaux sur le terrain se poursuivent grâce aux bateaux fluviaux et à leurs équipages, qui assurent le transport jusqu’au site et sont responsables des opérations de sauvetage en eaux vives.

Les conditions météorologiques continuent de poser des difficultés à le maître d’œuvre Peter Kiewit Sons ULC; les forts vents ralentissent la reprise des travaux d’épierrement, et le dégel printanier nuit aux conditions routières.

Quelles sont les conséquences de l’élévation du niveau de l’eau pour les poissons?

Les poissons devraient être en mesure de migrer naturellement en amont du fleuve lorsque le débit est modéré et se situe à environ 1 700 à 3 200 mètres cubes par seconde (m3/s). Les travaux effectués cet hiver devraient augmenter considérablement la durée pendant laquelle le débit de l’eau se situe dans cette plage. L’élévation du niveau de l’eau sera modérée, ce qui augmentera la capacité des poissons à traverser la zone de l’éboulement par eux-mêmes.

Les températures froides du printemps ont retardé le début de la crue printanière, mais le débit du fleuve Fraser dépasse maintenant les 3 200 m3/s. Ces forts volumes signifient que la passe migratoire naturelle ne sera pas viable tant que le débit de l’eau ne sera pas plus modéré.

La pompe à poissons pneumatique devrait être en fonction d’ici la fin du mois de mai, moment où les poissons arrivent normalement dans la zone de l’éboulement de Big Bar. Le système servira à transporter les poissons en migration lorsque les niveaux d’eau seront trop élevés pour qu’ils puissent franchir la passe migratoire naturelle.

Finalement, au printemps et à l’été, les programmes de surveillance hydrologique et de migration du poisson aideront à recueillir des renseignements précis sur la migration du poisson et faciliteront la planification subséquente.