Le programme de mise en valeur des salmonidés

Photo: Saumon d'écloserie

Le Programme de mise en valeur des salmonidés (PMVS) constitue un élément clé des efforts du MPO pour conserver et assurer la gestion des stocks de saumons du Pacifique. Les activités du Programme visent à rétablir les stocks de saumon vulnérables, à offrir des possibilités de pêche, à travailler en collaboration avec les Premières nations et les collectivités côtières pour en favoriser le développement économique, et à mettre en valeur l'habitat du poisson afin de préserver les populations de saumons.

À propos du programme

Les salmonidés adultes (saumons rouges, kétas, cohos, roses et quinnats, les truites fardées et les saumons arc-en-ciel) représentent une ressource importante qui alimente aujourd'hui les pêches commerciales et récréatives tout comme elle permit de tout temps la survie des habitants de la Colombie-Britannique. Les Autochtones pêchent ces poissons tous les ans dans les embouchures des rivières ou dans les rapides et les courants de faible profondeur loin en amont. Une fois fumés et entreposés, les saumons étaient la nourriture principale d'hiver pour les tribus côtières qui les échangeaient également contre des produits de l'intérieur.

Lorsque les Européens sont arrivés, ils ont été surpris par l'abondance de poissons. Les rivières regorgeaient de saumons tous les automnes. Une industrie se mit rapidement en place. Les saumons, après leur capture, étaient séchés ou fumés puis exportés. La mise en conserve fut perfectionnée et la course au poisson battit son plein. Les bateaux devinrent de plus en plus gros, l'équipement s'améliora et les pêcheurs devinrent de plus en plus habiles. Inévitablement, les stocks de poissons ressentirent l'impact d'une telle exploitation incontrôlée et les populations de saumons commencèrent à décliner.

En 1977, avec un fort soutien du public, le ministère fédéral des Pêches et des Océans lança le Programme de mise en valeur des salmonidés. Son objectif était de stopper et de renverser ce déclin des populations de saumons. Le ministère ne se lança pas seul dans cette entreprise. Le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique s'engagea également en assumant la responsabilité des saumons arc-en-ciel et des truites fardées. Le programme gouvernemental institua un précédent car de nombreux citoyens de la Colombie-Britannique devinrent des partenaires actifs vitaux de l'effort entrepris. Tandis que le ministère se mit à construire d'importantes installations - écloseries et frayères artificielles - des individus et des groupes se rendirent sur le terrain pour nettoyer des cours d'eau endommagés et construire de petites boîtes incubatrices.

Le Programme du développement économique des collectivités (PDÉC) a été mis sur pied pour que les efforts entrepris dans le cadre du Programme de mise en valeur des salmonidés continuent à répondre aux besoins locaux. Dans le cadre du PDÉC, des contrats sont passés avec des groupes communautaires pour la mise en oeuvre de projets locaux de mise en valeur.

Aujourd'hui, le Programme de mise en valeur des salmonidés se concrétise de plusieurs façons. De grandes écloseries et d'importantes frayères artificielles sur quelques-uns des plus grands cours d'eau salmonicoles de l'Amérique du Nord élèvent des millions d'alevins de saumons chaque année. Les projets PDÉC sont à moins grande échelle mais tout aussi impressionnants par leur efficacité. La recherche scientifique a permis de mettre au point une autre technique : sur l'île de Vancouver, la fertilisation de certains lacs a permis d'augmenter très sensiblement la production de saumons rouges.

Dans certains secteurs, le programme fait appel à des technologies moins lourdes. Le frai semi-naturel et les frayères artificielles qui requièrent peu de personnel ou d'entretien sont utilisés pour produire des saumons dans les régions éloignées. Des échelles à poissons et des passes à poissons permettent aux géniteurs d'accéder à des secteurs autrefois dénués de salmonidés. De nombreux projets menés par des bénévoles ont grandi et sont parvenus à maturité. Ces projets ont non seulement contribué à améliorer l'habitat dans de nombreuses régions urbaines, mais ils ont aussi permis de maintenir des stocks uniques de salmonidés qui auraient sinon disparu à jamais. De nombreux cours d'eau reçoivent chaque année, au printemps, des alevins qui ont été élevés avec amour par des enfants, dans leur salle de classe.

Les projets n'ont pas tous été un succès. Et de nombreuses remontes restent menacées par un nombre trop important de pêcheurs et un habitat trop restreint. Aujourd'hui, dans la plupart des fleuves et des rivières, les salmonidés continuent à remonter chaque automne comme ils le font depuis des milliers d'années. Ils continuent à être une source de revenus. Lorsqu'ils pénètrent dans nos rivières, les saumons propagent d'autre part l'héritage de la Côte Ouest dont ils font partie. En mettant en oeuvre un partenariat unique entre les gouvernements fédéral et provinciaux, les communautés, les groupes et les individus, le Programme de mise en valeur des salmonidés permet de solidifier ce lien et de le perpétuer dans le 21e siècle.