Sélection de la langue

Recherche

Carrières en Colombie-Britannique et au Yukon


Nous sommes une équipe de professionnels dévoués et dynamiques à la recherche de personnes enthousiastes qui aimeraient se joindre à notre collectivité composée de milliers d’employés talentueux et d’origines diverses en Colombie-Britannique et au Yukon. Nos employés font la différence dans la vie des Canadiens grâce à toute une gamme de compétences et d’expériences qui profitent au travail qu’ils effectuent.


Joignez-vous à notre équipe

Apprenez-en davantage sur la façon de postuler à un emploi à Pêches et Océans Canada et à la Garde côtière canadienne.

Êtes-vous un employé ou une employée d’un gouvernement provincial, d’une administration municipale, ou dans un domaine lié au travail que nous faisons? Découvrez comment vous pouvez demander une affectation temporaire chez nous dans le cadre du programme Échanges Canada.


Ce que nous faisons

Nous gérons les pêches et protégeons les eaux du Canada en :

  • veillant à ce que notre réseau national de ports reste ouvert et en bon état
  • veillant à ce que les pêches du Canada, y compris l’aquaculture, soient protégées et gérées de façon durable et à ce qu’elles appuient la participation autochtone
  • nous appuyant sur des fondements scientifiques et en travaillant en collaboration avec les collectivités autochtones

En vous joignant à notre équipe, vous pourrez vous pencher sur des initiatives engageantes et importantes, comme notre Initiative de la Stratégie relative au saumon du Pacifique qui vise à protéger et à restaurer les stocks emblématiques de saumon du Pacifique. Découvrez comment vous pouvez contribuer au travail que nous accomplissons en Colombie Britannique et au Yukon :

Scientifiques

Joignez-vous à l’excellence scientifique

Agents des pêches

Protégez notre faune et nos écosystèmes aquatiques

Analyste des politiques

Contribuer à l'élaboration des politiques et des programmes qui protègent nos écosystèmes aquatiques

Gestionnaires des pêches

Soutenez un secteur de la pêche stable et durable

Écosystèmes aquatiques

Découvrez comment nous assurons la santé et la diversité des populations de saumon dans les écosystèmes canadiens

Garde côtière canadienne

Contribuez à assurer la sécurité des navigateurs et à protéger l’environnement marin du Canada

Étudiants

Commencez votre carrière tout en étudiant


Les raisons de se joindre à notre équipe

Ce n’est pas pour rien que nous avons été reconnus comme étant l’un des meilleurs employeurs pour les jeunes au Canada pendant plusieurs années consécutives. Nos employés ont accès à :

Nous nous engageons à bâtir et à célébrer une fonction publique saine, représentative et diversifiée qui traduit la diversité du Canada. Apprenez-en davantage sur le travail du Canada à l’égard de ce qui suit :


Vivre et s’amuser en Colombie-Britannique et au Yukon

Le fait de travailler dans la région du Pacifique vous permet de profiter d’un formidable terrain de jeu extérieur. Du Yukon aux sommets des Rocheuses, en passant par la Sunshine Coast, les aventures sont innombrables. Paradis des sportifs, les possibilités de faire du ski, de la planche à neige, de la motomarine, de la planche à pagaie, du surf, de la plongée, de la randonnée, du camping, du vélo tout terrain, de la chasse et de la pêche sont nombreuses. Avec nos bureaux et nos antennes tout le long de la côte Pacifique et du fleuve Fraser, vous pourriez travailler dans l’une des villes magnifiques et accueillantes de la Colombie-Britannique.


Vidéos

Carrière en science à Pêches et Océans Canada

Transcription

Narratrice : Pour la journée internationale des femmes, on s'est demandé… Qu'est-ce qui inspire les femmes à choisir une carrière en science?

Amélie Rondeau : J'ai fait mon cours de plongée sous-marine quand j'étais étudiante. Et quand j'ai découvert le monde sous-marin, j'ai accroché!

Fabiola Akaishi : C'était inspiré par mon enseignante de biologie à l'école secondaire.

Diane Amirault-Langlais : La tristesse de savoir qu'on perd des espèces.

Amélie Rondeau : Avoir un impact sur les communautés de pêcheurs, je trouve ça important et valorisant.

Fabiola Akaishi : Mon travail me donne le sentiment d'être utile au monde.

Diane Amirault-Langlais : Produire plusieurs publications scientifiques, qui vont, même après mon départ à la retraite continuer à porter fruit.

Narratrice : Nos scientifiques ont poursuivi leur rêve. Et vous, quelles sont vos plus grandes ambitions?

Fabiola Akaishi : Soyez courageuses et déterminée! Et n'abandonne jamais tes rêves.

Diane Amirault-Langlais : Ces rêves ne sont pas farfelus. C'est vraiment faisable.

Amélie Rondeau : Ne pas s'attarder à des idées préconçues et foncer.

Fabiola Akaishi : Je m'appelle Fabiola Akaishi, je suis biologiste pour le programme des espèces en péril.

Diane Amirault-Langlais : Diane Amirault-Langlais, je suis biologiste des espèces aquatiques à risque.

Amélie Rondeau : Amélie Rondeau, biologiste à Pêches et Océans Canada.

Narratrice : Continuons la conversation!

  • #OptezScience
  • #IJournéeDesFemmes
  • #8mars

Nos étudiants – Institut des sciences de la mer

Transcription

Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre lorsque je suis venue travailler pour le Service hydrographique du Canada, mais je me suis rendue compte que c'est vraiment une grande responsabilité.

Je m'appelle Cassandra Bosma. Je poursuis mes études à l'Université Victoria et je travaille à l'Institut des sciences de la mer pendant l'été comme étudiante.

En tant que stagiaire ici au Service hydrographique du Canada, je travaille comme technicienne en géomatique pour aider les hydrographes à recueillir et à traiter des données bathymétriques pour la production de cartes.

Les données bathymétriques révèlent les profondeurs des océans, disons la topographie sous le niveau de la mer, et on les utilise pour créer des cartes pour assurer une navigation sécuritaire le long de nos côtes.

Certains jours, je suis sur le bateau et je collecte des données avec un MINOS sur les colonnes d'eau, de haut en bas, pour aider à talonner notre échosondeur multifaisceaux. D'autres jours, je suis sur la plage pour contrôler les niveaux des marées pour nos marégraphes.

Et il y a des jours où je suis au bureau en train de travailler avec les logiciels de SIG pour traiter les données que nous avons recueillies.

Je dois dire que la meilleure partie du travail, c'est d'avoir le sentiment d'accomplir quelque chose chaque jour, quelque chose que je produis et qui va être utile, et aussi d'être à bord des navires pour recueillir des données.

Les occasions qui s'offrent en travaillant comme stagiaire ne se présentent tout simplement pas en salle de classe. Je peux travailler avec les meilleurs hydrographes du Canada, et j'ai totalement accès à leurs bagages de connaissances.

Par conséquent, ils sont en mesure de répondre à n'importe quelle question que je peux avoir et ils m'aident dans mon apprentissage.

Pars à l'aventure - deviens un agent des pêches!

Transcription

Voix de l'agent des pêches : « Je me souviens du plaisir que j'avais à pêcher sur le quai quand j’étais petit. »

« C'était comme si, chaque fois que je me promenais sur le rivage, je trouvais des trésors. »

Voix de l'agent des pêches no 2 : « Cependant, au fil du temps, la pollution, les abus, le nombre croissant d'espèces menacées et les changements climatiques nuisent à l'ensemble de l'écosystème. »

« Tout cela rend mon travail encore plus important. »

Agent des pêches : « Je suis agent des pêches depuis 18 ans. Voici mon bureau. »

Agent des pêches no 2 :« Notre travail consiste à patrouiller… à appliquer la loi… et à sensibiliser la population. »

« Nous travaillons dans les eaux côtières de trois océans ainsi que sur nos lacs et rivières. »

« Une importante partie de notre travail consiste à protéger les poissons et leur habitat. »

« Nous surveillons de près les aires marines protégées du Canada. Notre priorité est de protéger les espèces marines et leur habitat, des plus petites créatures aquatiques jusqu'aux baleines. »

« Nous menons également des activités de renseignement très spécialisées, notamment de la surveillance et de l'infiltration. »

« Une grande partie du travail consiste à interagir tous les jours avec les pêcheurs. Et l'une des meilleures parties du travail consiste à travailler avec les enfants. Nous les aidons à comprendre la valeur de notre environnement marin et les raisons pour lesquelles nous devons protéger son avenir. »

Agent des pêches no 2 : « Au départ, j'ai décidé de travailler dans ce domaine parce que j'adore être en plein air et que je me soucie de l'environnement... puis j'ai reçu toute la formation dont j'avais besoin. »

Agent des pêches no 2 : « Et cette formation est TRÈS rigoureuse. On apprend assez rapidement qu'être agent des pêches est exigeant sur le plan physique et psychologique. »

Agent des pêches no 1 : « Mais ce travail est tellement exaltant et gratifiant. »

« Partout où nous allons et dans tout ce que nous faisons, notre priorité est de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger l'avenir du Canada. »

« Si vous êtes passionné par la pêche et l'environnement ….

et que vous voulez faire une différence...

il s'agit d'une carrière incroyable avec beaucoup de potentiel. »

Je suis un marin

Transcription

Depuis mon enfance j'étais très curieux.

Je voulais toujours exploré expérimentés et découvrir

Je voulais faire quelque chose d'unique.

Je rejoins la carte votre canadien c'est une carrière riche d'aventuré accès dans les opérations scientifiques de déglaçage de la recherche et sauvetage au premier voyage en arctique pour pas mentir cet été risquent rien que l'inconnu il grandit deux hélicoptères.

J'étais dans un grand désastre en voyant le navire j'ai réalisé que j'ai trouvé aventure que je cherchais un voyage de même n'est pas facile mais c'est l'une des meilleures expériences que j'ai vécues.

Ke m'appelle Alexandre Missi et je suis un marin.

Date de modification :