Sélection de la langue

Recherche

Activités de vérification menées par le MPO concernant la pisciculture marine de la Colombie-Britannique

Le MPO mène régulièrement des vérifications des installations de pisciculture marine de la Colombie-Britannique afin d’assurer la conformité aux exigences relatives aux permis et de surveiller le rendement environnemental.

La protection et la conservation des poissons sauvages constituent une priorité, et le MPO s’engage à veiller à ce que la réglementation canadienne sur les activités d’aquaculture appuie la santé des écosystèmes marins et des espèces aquatiques qu’ils soutiennent.

Un aperçu complet du rendement du secteur de la pisciculture marine en ce qui a trait au respect des exigences du Règlement du Pacifique sur l’aquaculture et du Règlement sur les activités d’aquaculture est présenté dans le rapport intitulé Réglementation et surveillance des installations de pisciculture marine de la Colombie-Britannique.

Vérification de la santé des poissons

Vérification de la santé des poissons

Ce graphique résume les diagnostics vétérinaires résultant des vérifications de la santé du poisson effectuées par le MPO dans les installations d’aquaculture de poissons marins en Colombie-Britannique. Chaque trimestre, les biologistes du MPO vérifient environ 30 installations choisies au hasard en fonction des espèces élevées et de l’emplacement. Certains établissements peuvent être sélectionnés au hasard au cours de plusieurs trimestres. Pendant les vérifications de la santé des poissons, le personnel du MPO prélève des échantillons de poissons d’élevage pour déceler les maladies et les agents pathogènes préoccupants et vérifie la conformité aux plans de gestion de la santé et aux conditions de permis.

Les services diagnostiques sont fournis par un laboratoire de santé animale agréé. Les résultats du dépistage par réaction en chaîne de la polymérase (RCP), des cultures bactériennes et de l’histopathologie sont analysés par les vétérinaires du MPO afin qu’un diagnostic soit posé pour chaque installation à la suite de la vérification. Dans certains cas, plus d’une maladie environnementale ou bactérienne non infectieuse peut être détectée au cours d’une vérification.

Maladies environnementales non infectieuses
Il s’agit de maladies à faible impact que les poissons d’élevage peuvent contracter dans leur environnement, y compris, mais sans s’y limiter, les toxines environnementales, les infections fongiques et une mauvaise santé des ouïes associées à des facteurs environnementaux. Ces maladies guérissent souvent d’elles-mêmes et il est rare qu’un vétérinaire doive intervenir.
Maladies bactériennes
La majorité des événements liés à la santé du poisson découle de maladies facilement traitables causées par des bactéries naturelles. Environ les deux tiers de ces événements sont attribuables à la pourriture de la bouche, une maladie couramment observée chez le saumon de l’Atlantique d’élevage, habituellement peu après son entrée dans l’eau de mer. Les recherches sur les causes de la pourriture de la bouche se poursuivent, tout comme l’élaboration d’un vaccin. La pourriture de la bouche est rarement observée chez le saumon du Pacifique. D’autres maladies causées par des bactéries naturelles touchent les piscicultures de saumon de l’Atlantique dont la maladie rénale bactérienne causée par Renibacterium salmoninarum et la septicémie rickettsienne des salmonidés causée par Piscirickettsia salmonis.
Maladies à déclaration obligatoire
Certaines maladies qui revêtent une importance considérable pour la santé des animaux aquatiques ou l’économie canadienne sont étroitement surveillées et gérées par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). Les entreprises d’aquaculture sont tenues par la loi de signaler à l’ACIA toute maladie à déclaration obligatoire dont elles soupçonnent la présence. L’ACIA entreprendra ensuite une enquête et déterminera la façon de gérer la maladie (p. ex. analyse, quarantaine, éradication ou confinement). Une liste de ces maladies se trouve sur le site Web de l’ACIA.
Maladies non diagnostiquées
Dans certains cas, il peut être impossible de poser un diagnostic pour une installation, notamment si les mortalités sont trop faibles et qu’il n’y a pas suffisamment d’échantillons disponibles pour l’analyse ou si les mortalités sont élevées, mais que les résultats de laboratoire ne confirment pas une cause commune de mortalité liée à une maladie.

Les résultats détaillés de chaque vérification de la santé du poisson se trouvent dans le rapport intitulé Résultats des vérifications de la santé du poisson effectuées par le MPO pour chaque installation des sites d’aquaculture de poissons marins de la Colombie-Britannique .

Graphique : Résultats des vérifications de la santé des poissons dans les installations de mariculture de poissons de la C.-B., de 2011 à 2018

Graphique : Résultats des vérifications de la santé des poissons dans les installations de mariculture de poissons de la C.-B., de 2011 à 2018

Version textuelle
Aucune maladie importante relevée Non diagnostiqué Maladie environnementale non infectieuse ou maladie bactérienne identifiée Maladie à déclaration obligatoire Nombre d’installations actives Nombre de vérifications
2011 44 7 14 0 94 65
2012 90 12 15 0 84 117
2013 82 12 25 0 77 119
2014 90 7 14 0 82 111
2015 83 8 29 0 84 120
2016 75 17 25 0 81 117
2017 94 9 17 0 81 120
2018 79 6 35 0 80 120
Vérifications concernant les poux du poisson

Vérifications concernant les poux du poisson

Ce graphique montre les résultats des vérifications par Pêches et Océans Canada (MPO) de la méthode de dénombrement des poux du poisson dans les installations de pisciculture marine de la Colombie-Britannique. Les conditions de permis d’exploitation de pisciculture marine du MPO prévoient des exigences en matière de surveillance, de déclaration et d’échantillonnage des poux du poisson pour déterminer l’abondance de ceux-ci dans les installations aquacoles. Le MPO vérifie la méthodologie d’échantillonnage et la sensibilité du dénombrement de l’industrie pour s’assurer que les dénombrements déclarés par l’industrie sont fiables et exacts.

Les diverses conditions de permis en ce qui a trait aux poux du poisson chez les poissons d’élevage visent à réduire au minimum l’exposition potentielle des poissons sauvages et d’élevage aux poux du poisson provenant des installations. Les biologistes et les vétérinaires du MPO effectuent des évaluations régulières tout au long de l’année pour vérifier l’exactitude des procédures et des rapports des titulaires de permis.

Les vérifications trimestrielles aléatoires des poux du poisson menées par le MPO coïncident avec l’un des nombreux dénombrements prévus des titulaires de permis. Au cours d’une vérification, le personnel de l’installation compte les poux sur la moitié des poissons échantillonnés et le personnel du MPO compte ceux sur l’autre moitié. En 2020 et 2021, en raison des protocoles de sécurité accrus en réponse à la pandémie de Covid-19, les comptages côte à côte n'ont pas été effectués. Les comptages de vérification ont été effectués uniquement par le MPO et ces résultats ont été évalués par rapport aux rapports et aux registres de l'industrie afin de déterminer la conformité.

Une comparaison statistique est effectuée pour déterminer le niveau de concordance entre les chiffres du MPO et ceux de l’industrie. Si les dénombrements concordent et que le personnel du MPO a observé une méthode de dénombrement qui satisfait aux exigences énoncées dans les conditions de permis, le titulaire du permis se conforme aux exigences. Si le personnel du MPO observe des méthodes de dénombrement qui ne satisfont pas aux exigences énoncées dans les conditions de permis ou que les dénombrements ne concordent pas, des mesures de suivi pourraient être nécessaires.

Dans certains cas, lorsqu’il n’y a pas de concordance statistique entre les dénombrements, mais que le personnel du MPO a observé une méthode de dénombrement qui satisfait aux exigences énoncées dans les conditions de permis, on suppose que l’écart dans les dénombrements peut être attribué à la sélection de l’échantillon ou à la probabilité, et aucune mesure de suivi de la conformité n’est requise.

Le rapport intitulé Les vérifications concernant les poux du poisson effectuées par le MPO aux sites d’aquaculture de poissons marins de la C.-B. contient des renseignements détaillés sur certaines vérifications particulières relatives aux poux du poisson.

Graphique : Vérifications de la présence de poux du poisson effectuées par le MPO à des sites de mariculture de poissons de la C.-B., de 2011 à 2021

Graphique : Vérifications de la présence de poux du poisson effectuées par le MPO à des sites de mariculture de poissons de la C.-B., de 2011 à 2021

Version textuelle
Année Concordance statistique Différence statistique; la méthodologie répond aux exigences Différence statistique; des mesures de suivi ont été prises Comparaison statistique non possible (Covid-19)
2011 34 1 0 SO
2012 39 2 0 SO
2013 37 0 1 SO
2014 32 3 0 SO
2015 38 3 5 SO
2016 37 3 1 SO
2017 39 2 5 SO
2018 41 7 0 SO
2019 51 4 0 SO
2020 7 3 0 18
2021 0 0 0 50
Vérifications de la surveillance des organismes benthiques

Vérifications de la surveillance des organismes benthiques

Ce graphique montre les résultats des vérifications de la surveillance des organismes benthiques effectuées dans des installations de pisciculture marine de la Colombie-Britannique. Pour garantir que des niveaux acceptables d’impact environnemental sont respectés, la surveillance du fond marin est effectuée pendant la période de production de pointe, lorsque le niveau d’impact est censé être le plus élevé.

L’industrie mène des enquêtes sur la surveillance des organismes benthiques et soumet les résultats au Ministère. Les biologistes du MPO vérifient une partie des installations et comparent les résultats aux données soumises par l’industrie. En cas d’écart entre les résultats du MPO et ceux de l’industrie, les résultats du MPO sont utilisés et une surveillance accrue de l’industrie peut s’avérer nécessaire. Afin de mieux comprendre les tendances saisonnières et à long terme, le MPO mène également des collectes de renseignements tout au long du cycle de production et à des moments où l’industrie n’est pas tenue d’effectuer une surveillance.

Des renseignements détaillés sur les vérifications des organismes benthiques et sur certaines enquêtes menées auprès de l’industrie figurent dans les rapports intitulés Résultats de la surveillance des organismes benthiques effectuée par l’industrie aux sites de pisciculture marine de la Colombie-Britannique et Résultats des vérifications de la surveillance des organismes benthiques effectuées par le MPO aux sites de pisciculture marine de la Colombie-Britannique.

Graphique : Vérifications de la surveillance des organismes benthiques effectuées par le MPO aux sites de pisciculture marine de la Colombie-Britannique, de 2011 à 2021

Graphique : Vérifications de la surveillance des organismes benthiques effectuées par le MPO aux sites de pisciculture marine de la Colombie-Britannique, de 2011 à 2021

Version textuelle
Année Concordance entre les résultats du MPO et de l’industrie Divergence entre les résultats, utilisation des résultats du MPO
2011 3 1
2012 9 1
2013 8 1
2014 12 1
2015 9 2
2016 15 0
2017 11 1
2018 14 0
2019 12 1
2020 12 0
2021 12 1
Date de modification: