Évaluation des stocks - Saumon du Pacifique

On this page

Vue d'ensemble

Les données sur les évaluations des stocks sont essentielles à la gestion durable des pêches.

Les types de données suivants revêtent une importance cruciale dans le cadre du processus d'évaluation des stocks :

  1. les évaluations de stocks et la mise à jour des prévisions de la taille des remontes en cours de saison à l'aide de données obtenues dans le cadre de pêches expérimentales, de programmes de surveillance des captures et de relevés d'échappées. Les données obtenues en cours de saison fournissent des renseignements sur la période des remontes, la composition et l'abondance des stocks et les structures d'âge, ainsi que d'autres renseignements utilisés pour apporter des modifications aux plans de gestion en cours de saison;
  2. les évaluations d'après‑saison (estimations de la remonte totale, des taux de capture, du nombre de captures, de l'effort de pêche, de l'échappée et d'autres facteurs utilisés pour évaluer si les objectifs d'échappée et de gestion ont été atteints).

Avis scientifique et documents de recherche

Le Secrétariat canadien de consultation scientifique (SCCS) est l’organisme national responsable de l’examen et de l’évaluation de l’information scientifique sur l’état des ressources aquatiques vivantes, leurs écosystèmes et les aspects biologiques de la gestion des stocks.

En Colombie-Britannique, le Centre des avis scientifiques de la région du Pacifique (CASP) est une direction régionale du SCCS qui fournit des conseils scientifiques pour l’élaboration de plans de gestion du saumon du Pacifique, et fonctionne au moyen d’un processus ouvert et transparent d’examen par les pairs. Les réunions d’examen par les pairs du CASP sont composées de scientifiques de Pêches et Océans, de gestionnaires des pêches du Ministère, d’universitaires, de représentants des Premières Nations, d’intervenants, de l’industrie et d’autres institutions gouvernementales ou privées.

Les avis scientifiques (AS) fournissent des conseils à la direction du MPO et mettent l’accent sur les tendances à long terme de l’état des populations, la situation actuelle et l’étendue des mesures de conservation nécessaires pour maintenir la viabilité des stocks pour l’avenir. Les AS sont des résumés en langage simple de documents de travail techniques approfondis sur l’état des divers stocks de saumon.

Les réunions d’examen par les pairs du CASP examinent les évaluations scientifiques à l’appui de la gestion des pêches. Les conclusions et les recommandations acceptées par le groupe sont accessibles au public sous la forme de documents de recherche détaillés, d’avis scientifiques, de réponses scientifiques et de comptes rendus. Les conseils des réunions du CASP sont également fournis à la haute direction par des mises à jour régulières au Comité de gestion régional.

Les publications du CASP sont disponibles sur le site du Secrétariat Canadien de Consultation Scientifique (SCCS)

Activités en cours de saison

Bulletins du saumon infrasaisonniers de STAD

La Division de l'évaluation des stocks (STAD) produit une selection de rapports de projets / de bulletins infrasaisonniers, ainsi que des mises à jour. Ces bulletins résument les activités d'évaluation du projet et / ou fournissent une mise à jour générale des activités de la région ayant trait au saumon. La série de bulletins suit en general un bulletin pré-saison traçant les grandes lignes du projet, et comprend plusieurs bulletins hebdomadaires en cours de saison. La série est suivie par un rapport de fin de saison. Les bulletins visent à fournir un bref apercu seulement. Des renseignements techniques ou plus détaillés peuvent être obtenus sur demande après la saison.

Mise à jour des prévisions relatives aux stocks

Chaque année, au moment où le saumon du Pacifique commence à remonter les rivières pour se reproduire, le ministère entreprend un processus de mise à jour des prévisions des remontes en fonction de données sur l'abondance des saumons obtenues en cours de saison. Les mises à jour sont effectuées régulièrement pour divers stocks à l'aide d'une gamme de modèles analytiques et de données tirées de plusieurs sources, y compris des relevés d'échappées, et de données sur les taux de capture dans le cadre des pêches expérimentales et commerciales ainsi que d'autres données sur les captures. Souvent, les remontes sont d'abord détectées lors de pêches en mer visant des stocks mélangés. Des moyens de distinction des stocks doivent donc être en place. Parmi les techniques utilisées, notons l'analyse d'ADN ou d'écailles, l'utilisation de micromarques magnétisées codées sur des poissons d'élevage et d'autres programmes de marquage.

Les prévisions sont habituellement mises à jour à chaque semaine. Au fil de la hausse de l'effectif des remontes, la fiabilité des données augmente, le plus grand degré de fiabilité étant atteint au point culminant de la remonte ou après celui‑ci. Ces mises à jour hebdomadaires, dont un grand nombre est disponible sur Internet, constituent un élément clé du processus décisionnel en cours de saison et ce, autant pour les gestionnaires que pour les pêcheurs. Sont également disponibles des bulletins sommaires sur les décisions hebdomadaires en matière de gestion fondées sur les évaluations des stocks en cours de saison.

Surveillance des captures

Une surveillance des captures fiable devient de plus en plus importante dans le processus d'évaluation des stocks.

Il existe une gamme de programmes de surveillance des captures en place pour les pêches autochtones. La plupart des principales pêches autochtones du saumon, y compris les pêches dans le fleuve Fraser, font l'objet d'une surveillance, d'un échantillonnage et de rapports réguliers. Certaines pêches autochtones qui comportent un volet ventes pilotes sont assujetties à des programmes rendant les débarquements obligatoires. D'autres pêches font l'objet d'une surveillance par le biais de relevés de l'effort et des captures et de données de recensement. Le ministère est responsable de certains programmes, mais la plupart des pêches sont surveillées par des experts techniques autochtones.

Dans le secteur récréatif, la plupart des principales pêches récréatives du saumon dans les eaux de marée ou sans marée sont surveillées par le biais d'entrevues de pêcheurs récréatifs aux sites de débarquement, de dénombrements de bateaux (relevés aériens) ou de programmes d'examen des journaux de bord, en collaboration avec certaines entreprises de location de camps de pêche et d'excursions de pêche de la région du Pacifique. Les entrevues de pêcheurs sont habituellement effectuées au cours des périodes de pêche de pointe seulement.

Dans le secteur commercial, les pêcheurs doivent maintenant tenir à jour un journal de bord sur l'ensemble de leurs captures et participer à divers programmes d'appels en mer. Dans certains cas, des observateurs indépendants doivent obligatoirement être présents pour vérifier les données sur les captures et faire état de leurs observations aux gestionnaires. Les bordereaux d'achat obligatoires (registres officiels des ventes de saumons) fournissent également des données sur les captures.

Relevés d'échappées

Sur l'ensemble de la côte, le MPO et ses partenaires consacrent un effort considérable à l'analyse des échappées de saumons (le nombre de saumons qui atteignent les frayères sans être pêchés). La plupart des programmes de dénombrement des échappées relèvent de la Division de l'évaluation des stocks du MPO. Les travaux sont effectués en collaboration avec une gamme de partenaires, y compris des organisations autochtones et des organisations communautaires locales. Les techniques utilisées comprennent les barrières de dénombrement, les relevés visuels et les programmes de marquage-recapture. Les estimations des échappées effectuées chaque année sont compilées par le MPO et un bon nombre d'entre elles sont disponibles sur le Web.

Activités d'après‑saison

À la fin de la saison de pêche et de fraie du saumon, les données sur les échappées réelles sont comparées aux objectifs fixés avant la saison afin d'évaluer l'efficacité des mesures de gestion. Les données sur les échappées sont utilisées pour élaborer des prévisions et des objectifs d'échappée au cours des années subséquentes et pour surveiller les tendances à long terme en matière de survie et de productivité.

Vidéos