Sélection de la langue

Recherche

Impacts environnementaux extrêmes sur le saumon du Pacifique

La santé d’un bassin hydrographique joue un rôle majeur dans la force des populations de saumons. Les effets cumulés des changements climatiques, des événements météorologiques extrêmes et des activités humaines peuvent mettre le saumon en danger. Ces changements environnementaux nuisent au saumon du Pacifique à tous les stades de son cycle de vie, en particulier pendant les périodes critiques de la reproduction et des premières phases de développement, lorsqu’il dépend des habitats d’eau douce. C’est pourquoi les événements environnementaux extrêmes tels que les vagues de chaleur, les sécheresses et les inondations peuvent avoir d’importantes répercussions sur ces espèces et les rendre vulnérables au déclin de leur population.

Changements climatiques

Effets des changements climatiques sur le saumon du Pacifique

Les changements climatiques devraient entraîner une augmentation des événements météorologiques extrêmes dans les habitats du saumon, ce qui pourrait mener à une détérioration des conditions pour le saumon dans les aires marines, les lacs et les rivières d’eau douce. Des changements tels qu’une hausse des températures de l’eau, des sécheresses extrêmes ou prolongées, des crues de plus en plus précoces, des incendies et des inondations de grande ampleur peuvent avoir diverses répercussions sur le saumon; ils peuvent notamment :

  • limiter ou bloquer les migrations des saumons
  • réduire la qualité et la disponibilité des habitats et de la nourriture des saumons
  • augmenter le métabolisme des saumons, de sorte qu’ils ont besoin de plus de nourriture pour grandir
  • augmenter la mortalité ou réduire la santé des saumons et le succès de la reproduction en raison de maladies et de stress
  • exposer les saumons à un nombre accru de prédateurs

Les changements climatiques et les activités humaines peuvent se combiner pour créer des environnements extrêmes. L’augmentation de la température de l’air entraîne le réchauffement des lacs, des rivières et des cours d’eau exposés à des aménagements qui réduisent ou détruisent la végétation le long des cours d’eau. Avec l’augmentation des précipitations, les bassins versants perturbés par des activités humaines telles que le défrichage sont plus susceptibles de réduire la qualité de l’eau douce dans les habitats du saumon en raison de la libération des sédiments dans les cours d’eau. La probabilité accrue de glissements de terrain attribuables à des précipitations excessives peut également bloquer les voies de migration des saumons et enfouir les graviers de fraie. Ces séquences d’effets et ces répercussions sur le saumon peuvent être encore plus graves dans les emplacements modifiés par de grands incendies de forêt.

De plus amples renseignements sont disponibles dans Le rapport sur l’état du saumon du Pacifique au Canada : Réponses aux changements climatiques et aux perturbations de l’habitat.

Ce que nous faisons

Nous reconnaissons qu’une réponse audacieuse et ciblée, assortie de mesures concrètes, est nécessaire pour aborder les défis touchant le saumon du Pacifique à long terme. Nous savons également que la réponse au déclin du saumon du Pacifique nécessitera la participation et le travail de nombreuses collectivités autochtones et rurales de la Colombie-Britannique et du Yukon; ces collaborations ont été et continueront d’être au premier plan de la conservation du saumon.

  • Grâce à l’Initiative de la Stratégie relative au saumon du Pacifique, nous orientons et soutenons les efforts visant à conserver et à reconstituer les populations de saumon.
  • Nous continuons de consolider nos partenariats avec les gouvernements de la Colombie Britannique et du Yukon, les Premières Nations et les organisations non gouvernementales afin de mettre en œuvre des mesures de collaboration et de planification stratégique en vue d’atténuer les effets des changements climatiques et de s’y adapter.
  • Notre centre d’expertise pour la restauration des habitats exécute directement des travaux de restauration et fournit des conseils techniques aux partenaires qui réalisent également des travaux du genre.
  • Nous soutenons les initiatives d’intendances et de rétablissement du saumon aux quatre coins de la Colombie-Britannique grâce au Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique (FRISCB), financé conjointement par les gouvernements fédéral et provinciaux. Au cours de la phase actuelle du FRISCB, sont envisagés des projets qui traitent des effets des changements climatiques sur le saumon, et des projets qui offrent des possibilités accrues de mobiliser davantage de personnes dans le cadre de mesures qui peuvent contribuer au rétablissement des stocks de saumon.
Sécheresse

Effets de la sécheresse sur le saumon du Pacifique

Il est de plus en plus fréquent que certaines aires d’habitat du poisson s’assèchent pendant les mois d’été secs et chauds de la Colombie-Britannique. Le saumon ou les alevins de saumon peuvent ainsi être piégés dans des bassins isolés, ce qui les met en danger en raison, notamment :

  • du manque d’oxygène
  • du réchauffement des températures de l’eau
  • du manque de nourriture
  • d’une exposition accrue aux prédateurs

Une fonte des neiges précoce, des périodes prolongées de faibles précipitations et un temps chaud peuvent entraîner des conditions de sécheresse dans lesquelles l’assèchement de l’habitat des poissons est plus grave, plus étendu et a des répercussions plus importantes sur les populations de poissons. En cas de sécheresse, l’assèchement des cours d’eau et des lits des rivières peut retarder ou bloquer les migrations des saumons vers les frayères nécessaires à leur reproduction.

Réponse aux répercussions de la sécheresse de 2023 en Colombie-Britannique sur le saumon du Pacifique

Un puissant El Niño était prévu pour 2023, et une vague de chaleur précoce sur la côte ouest a considérablement réduit les niveaux d’accumulation de neige en montagne qui alimentent normalement de nombreux ruisseaux et rivières tout au long de l’été. Ces conditions sont difficiles pour le saumon du Pacifique et ses habitats. Nous surveillons de près les conditions et travaillons avec le gouvernement de la Colombie-Britannique, les Premières Nations, des organisations d’intendance et d’autres partenaires pour réduire les effets de la sécheresse sur le saumon du Pacifique.

Ce que nous faisons

Nos experts travaillent d’arrache-pied pour aider de diverses manières le saumon du Pacifique pendant la sécheresse, en s’appuyant sur les meilleurs avis scientifiques disponibles.

  • Nous travaillons en étroite collaboration avec le gouvernement de la Colombie-Britannique et les municipalités sur la planification stratégique et coordonnée de la réponse à la sécheresse, y compris la gestion des débits.
  • Le Programme de protection du poisson et de son habitat et notre centre d’expertise pour la restauration des habitats, qui comprend des scientifiques, des biologistes, des ingénieurs, des techniciens en ingénierie, des techniciens en surveillance, des hydrogéomorphologues et des analystes de données, collaborent avec des organisations d’intendance et des organisations non gouvernementales telles que la Fondation du saumon du Pacifique pour appuyer des mesures immédiates ainsi que des solutions de restauration de l’habitat durables et efficaces pour l’avenir.
  • Nous travaillons avec les Premières Nations et des organisations d’intendance locales pour déplacer des aires asséchées les populations prioritaires de saumons échoués, pour améliorer le passage ou en fournir un de rechange pour les saumons dans les sections de cours d’eau asséchées, pour créer des habitats de refuge en eau froide ou en augmenter le nombre, et pour apporter d’autres améliorations à l’habitat en fonction des besoins.
  • Nous consultons nos experts par l’intermédiaire d’une équipe de travail sur l’intervention en cas de sécheresse afin de coordonner efficacement les activités liées à la sécheresse et de soutenir la planification du rétablissement après la sécheresse.
  • Nous collaborons avec nos partenaires pour surveiller attentivement les températures de l’eau et les niveaux de débit, ainsi que les populations de saumons du Pacifique dans les aires les plus touchées par les conditions de sécheresse.
  • Nous avons mis en place et appliqué des fermetures de pêches au saumon pour protéger les populations en danger.

Ce ne sont là que quelques-unes des mesures que nous prenons pour aider le saumon du Pacifique dans des conditions de sécheresse difficiles. D’autres travaux sont réalisés tout au long de l’année dans le cadre de l’Initiative de la Stratégie relative au saumon du Pacifique, du Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique et d’autres programmes.

Inondations

Inondations et habitat du poisson

Les inondations sont un processus écologique naturel dans les écosystèmes riverains. Les inondations jouent un rôle important dans le maintien du bon fonctionnement des chenaux de rivière et de l’habitat des poissons en déplaçant le gravier, en rinçant les sédiments fins et en rétablissant le raccordement des chenaux secondaires. Tout comme les feux de forêt peuvent contribuer à la revitalisation des écosystèmes forestiers, les inondations peuvent avoir une incidence semblable sur l’environnement fluvial.

Cependant, les inondations peuvent également constituer un risque pour le saumon; en effet, elles peuvent :

  • causer l’échouement des saumons dans des bassins coupés des rivières
  • détruire les œufs de saumon
  • endommager les habitats du saumon
  • forcer l’introduction prématurée des saumons juvéniles dans les milieux marins

Sous l’effet des changements climatiques, les événements météorologiques extrêmes se font de plus en plus intenses et fréquents. Avec l’augmentation des précipitations, les inondations peuvent survenir avec une gravité et à une fréquence accrues, ce qui augmente les répercussions sur le saumon et ses habitats. En procédant à un examen des lieux où elles entreprennent des activités de développement et d’utilisation des sols et des méthodes utilisées pour ce faire, les personnes et les collectivités peuvent s’adapter aux changements climatiques et améliorer les résultats pour le saumon. Voici quelques-unes des pratiques à envisager relativement aux inondations :

  • éviter d’entreprendre des projets de développement dans les zones inondables à risque élevé
  • moderniser et réorienter les digues et l’utilisation actuelle des terres afin d’éviter les habitats du saumon à valeur élevée et de parer à des périodes de débit élevé plus fréquentes
  • moderniser l’infrastructure vieillissante d’atténuation des inondations, comme les systèmes de pompage et les vannes, en faisant appel à des dispositifs sans danger pour les poissons qui assurent le passage sécuritaire de ces derniers tout en offrant une meilleure protection aux personnes et aux infrastructures lors des périodes de débit élevé
  • protéger et restaurer les habitats du poisson à l’écart des chenaux et les zones humides qui peuvent absorber les eaux de ruissellement et atténuer les conséquences des eaux de crue

Réponse aux répercussions des inondations extrêmes de 2021 en Colombie-Britannique sur le saumon du Pacifique

Les inondations d’envergure qui ont eu lieu dans le sud de la Colombie-Britannique en novembre 2021 ont grandement touché les résidents et l’environnement local. Cette « rivière atmosphérique » sans précédent s’est abattue sur le bassin versant de la rivière Squamish, sur le bassin versant du bas Fraser, sur les rivières Thompson et Nicola, près de Merritt, ainsi que sur les rivières et les ruisseaux de l’île de Vancouver.

Après la crue, nous avons fourni un soutien et des conseils en matière de réglementation quant aux travaux d’infrastructure qui devaient être entrepris de toute urgence dans l’habitat du poisson ou à proximité de celui-ci afin de favoriser la protection des gens et des propriétés. Nous avons également travaillé sans relâche pour protéger et rétablir l’accès à nos installations et à notre infrastructure de mise en valeur ainsi que leur fonctionnement, y compris les chenaux de ponte et les installations d’élevage à l’écart des chenaux des rivières qui devaient être remis en état.

Étant donné le cycle de vie de deux à cinq ans des espèces de saumon du Pacifique, il se peut que l’on ne connaisse pas la portée des répercussions sur les populations de poissons avant 2026.

Ce que nous faisons

Pour améliorer la situation du saumon du Pacifique, il faut mettre en place non seulement des protections plus efficaces et plus solides contre les inondations, mais aussi des plaines d’inondation plus fonctionnelles et plus résistantes. Nous collaborons avec tous nos partenaires pour encourager l’adoption d’approches qui, en plus de profiter aux poissons, permettront de créer des collectivités résilientes.

Prochaines étapes

Les effets des changements climatiques, tels que les récentes inondations et sécheresses, ont été dévastateurs pour de nombreuses personnes. Alors que nous continuons de parfaire nos connaissances à l’égard de leurs répercussions sur le saumon et d’autres espèces, nous nous engageons à collaborer avec nos partenaires d’une manière stratégique et coordonnée. Par l’intermédiaire de nos programmes, nous cherchons à réunir l’expertise nécessaire pour veiller à ce que les travaux entourant le rétablissement du saumon et la restauration de son habitat soient efficaces et tiennent compte des répercussions des futurs phénomènes météorologiques extrêmes.

Comment vous pouvez aider

Les saumons peuvent s’échouer pendant une sécheresse ou lorsque les eaux se retirent après une période d’inondation. Si vous trouvez un saumon que vous pensez être échoué en raison de conditions météorologiques extrêmes, nous vous encourageons à communiquer avec nous pour obtenir de l’aide. Il est illégal de déplacer sans permis des saumons ou des alevins vers un nouveau réseau, au-dessus d’une barrière ou vers une écloserie.

Poissons échoués

Si vous découvrez des saumons échoués dans des bassins isolés d’un plan d’eau, communiquez avec une organisation locale d’intendance pour les informer. Ces intendants et les gardiens des cours d’eau travaillent avec nous et disposent de la formation et de l’expertise nécessaires pour veiller à ce que les poissons soient déplacés vers un emplacement à proximité, dans le même réseau hydrographique immédiat, qui restera humide tout au long de l’été et de l’automne et qui ne gèlera pas pendant l’hiver.

Poissons morts ou habitats perturbés

Si vous constatez la présence de plusieurs poissons morts ou l’altération, la perturbation et la destruction d’un habitat de poissons, veuillez nous en informer en écrivant à l’adresse DFO.ORR-ONS.MPO@dfo-mpo.gc.ca ou en appelant au 1-800-465-4336.

Liens connexes

Date de modification: